La rencontre

ACTE I : LA RENCONTRE

PROMENONS-NOUS DANS LES RUES !
TROIS MOIS DE RENCONTRES AVEC LES HABITANTS !

Les habitants d’Alpilles-Vincennes à Lormont ont très probablement croisé le Collectif ; annonçant l’ouverture d’une artisterie au mois de mai 2017 dans le quartier.

D’après vous, c’est quoi une artisterie ? Qu’est-ce que vous pensez qu’on peut y faire ? Un artiste dans votre quartier, ça vous intéresse ? A quoi ça sert un artiste ? C’est quoi pour vous l’art ?

Des rencontres formelles et informelles à la sortie du lycée ou de l’école, à l’épicerie de l’Habitat Jeunes, à l’aire de jeux en bas des immeubles, d’un après-midi à la composterie, ou d’une permanence avec les éducateurs de l’AJHAG… Une collecte de paroles menée par Pascale Binant, anthropologue, qui enregistre les avis, les envies et les ressentis des personnes rencontrées et Clémence Ravion, médiatrice artistique et culturelle du Collectif, qui apporte les premières réponses : le lieu, l’artiste, à partir de quand, pourquoi faire…

Des paroles recueillies que nous avons racontées, partagées, que nous avons fait entendre à tous, lors d’un débat public le mercredi 5 avril. Pour commencer une histoire commune, comme préambule à l’arrivée de l’artiste dans le quartier.

                      

Interviews devant le lycée des Iris et lycée Elie Faure – rencontre des habitants à la composterie – permanence avec les éducateurs de l’AJHAG – un mardi à la tricoterie – rencontre à la résidence Néouvielle – discussion au centre d’arts avec les élèves de François Robert.

Voir aussi :
La démarche artistique
L’artisterie
L’équipe

Vous pouvez nous suivre sur Facebook :  Résidents/Résidences